PATRICK LEGRAND
PATRICK LEGRAND

Le problème, la misère annoncée de la France

Les Français n'ont plus confiance envers les dirigeants politiques. Les entreprises ont peur d'investir. LA SOLUTION : relancer l'économie de la France en créant des milliers d'emplois qui feront boules de neige. En proposant aux PME de moins de 10 salariés d'embaucher, en croyant en l'avenir, des chômeurs, qu'ils formeront peut-être, en exonération totale de charges patronale pendant 1 an. CELA VA CREER UNE EMULATION FORMIDABLE, LA CREATION, PAR RICOCHET DE CENTAINES DE MILLIERS D'EMPLOIS avec la diminution équivalente de chômeurs. Evidemment, il vaut mieux payer un salaire qu'un chômage. Tout est différent, même si le coût au départ est le même pour la France. Il y a en France des millions de TPE, PME prêtes à aider leur pays en recrutant un salarié… à condition d'avoir confiance en la France.

Les revenus du travail

On doit arrêter de continuer à réduire les revenus du travail au bénéfice de ceux du capital. Et surtout la spéculation, honteusement organisée même sur le dos des états. Les hommes travaillent pour gagner leur vie, pas pour enrichir un système qui, au contraire, est organisé pour les appauvrir. Il faut arrêter d'écraser l'être humain au profit des spéculateurs. Il y a des limites à tout. Celles de la spéculation sont dépassées.

L'emploi

Il faut rattraper notre retard gigantesque en terme d'apprentis qui seront les futurs professionnels d'une France performante. Les postes d'apprentissage d'un métier doivent être offerts à tous les Français de tous âges qui veulent apprendre un nouveau métier. Ils seront de plusieurs mois et exonérés de charges patronales pour aider les entreprises à amortir cette formation. Ces emplois permettront de mettre dans le circuit du travail des millions de personnes qui sont au chômage. Le système d'apprentissage doit être modifié. Il faut passer plus de temps en entreprise qu'en cours théoriques.

Fermetures d'entreprises

Elles doivent être exceptionnelles et non courantes comme actuellement. Tout doit être mis en œuvre pour sauver les emplois sur le sol français. En cas de délocalisation, reprendre l'activité sur place, soit par un repreneur privé, soit par les salariés (scop). Dans certains cas, repenser le capitalisme qui est de gagner toujours plus, mais le remplacer par gagner pour créer de la richesse pour les salariés.

Les multinationales qui paient leurs impôts à l'étranger

Il faut les mettre en concurrence avec celles qui proposent de payer plus d'impôts en France. Exemple : enlever des pompes à essence à celle qui ne joue pas le jeu. Aider les constructeurs en tous genres… et peut-être nationaliser. En ouvrant en France, les entreprises étrangères découvriront une des meilleures main d'œuvre de la planète, dans un des plus beaux pays de la planète.

Les entreprises seront taxées en fonction de leur aide à la France

Compétitivité

La France a perdu ces dernières années beaucoup de places dans beaucoup de domaines notamment l'industrie, l'agriculture… Par exemple, alors que notre agriculture était la première (et plus belle) en Europe, nous avons été dépassé, par les Pays-Bas qui exportent plus que nous alors qu'ils sont beaucoup plus petits. Nous devons également accélérer la recherche et l'innovation, véritable richesse à accroitre. Nous sommes à la traine en terme de recherche et développement. Il faut rattraper notre handicap. Nous devons faire de la « fabrication française, belle, qualitative, fiable, légale. » C'est ainsi que nous rendrons leur politesse à nos  amis Allemands en renversant la balance.

Banques

Les banques doivent être encadrées pour éviter les catastrophes passées (Dexia, etc) dues à une mauvaise gestion,  ainsi que leurs méthodes plus que douteuses quand il s'agit de faire leur métier. La gestion des emprunts toxiques vis-à-vis de leurs clients est inadmissible.

La Crise économique

C'est le trop plein du déficit des Etats. Depuis toutes ces années où les Etats « travaillent » à perte, il fallait s'y attendre. C'était inéluctable. Il faut impérativement arrêter cette spirale qui entraîne les futurs anciens pays riches vers la faillite.

Tout va mal en France

L'hôpital, la santé, l'éducation, la justice, la police…sont confrontés à une mauvaise organisation, rétrograde qui les empêche de fonctionner correctement. Tout doit être repensé. Alors qu'il y a des besoins partout, l'état gaspille sans compter ; la Cour des Comptes ne cesse de nous alerter. La France est le pays du gaspillage et de la mauvaise gestion depuis plus de 40 ans. A cela s'ajoute des magouilles scandaleuses en tous genres. Ça se chiffre à coup de milliards d'€.

Charges et taxes

La France croule sous les taxes et les charges. Cela est dû à un trou dans nos finances lui-même la résultante d'une gestion catastrophique de l'Etat. Il faut baisser les charges et les taxes injustes. Il faut aussi que la France arrête de voir partir des milliards d'€ à l'étranger à cause du manque de compétitivité de notre pays par rapport à nos voisins qui fait taxer davantage. Il est anormal qu'il soit mieux de vivre en Belgique ou ailleurs qu'en France.

Les pays «émergeants» RICHES

la Chine, la Russie, le Brésil… sont devenus de nouveaux pays riches. Et tant mieux pour eux. Ils vont continuer à être de plus en plus riches et d'autres vont les rejoindre, avec bonheur. Par contre, il ne faut pas que ce soit à notre détriment, il ne faut pas que nous devenions pauvres comme actuellement la Grèce. Il faut donc réagir énergiquement.